Science versus Ésotérisme

Lorsqu’on parle d’approches psycho-énergétiques, il est encore courant d’y associer une étiquette ésotérique. Pour rappel, voici la définition de l’ésotérisme : ensemble des enseignements secrets réservés à des initiés. Bien évidemment, si l’on est un tant soit peu rationnel et pragmatique, la première réaction est de se détourner immédiatement et rapidement de telles pratiques. Pourtant, tout au long du processus de l’accompagnement ENVOL, il s’agit bien de science. De surcroit, les scientifiques porteurs de ces nouvelles connaissances ont à cœur de les partager largement.

Les apports des neurosciences rejoignent l’intuition

Le terme neurosciences apparait à la fin des années 1960. Cependant, c’est surtout depuis le début du XXIe siècle que cette branches des sciences biologiques a pris une importance prépondérante, grâce aux avancées fulgurantes de l’informatique et de l’imagerie médicale traitée par ordinateur.

Les neurosciences progressent rapidement et nous amènent à une nouvelle compréhension des mécanismes et des interactions entre le corps et l’esprit. De nombreuses recherches scientifiques établissent aujourd’hui clairement des liens entre les émotions et les maladies dont notre corps souffre. De tous temps, les humains ont intuitivement ressenti ce lien. Pourtant, grâce à l’essor de la médecine moderne, la partie occidentale du monde a peu à peu perdu le contact entre le symptôme ressenti physiquement et ses causes plus profondes. Au contraire, Voltaire ne déclarait-il pas déjà, en plein siècle des Lumières, « J’ai décidé d’être heureux, c’est meilleur pour la santé. »

Du côté de l’Orient, le questionnement sur le fonctionnement de notre organisme a suivi un tout autre chemin. En effet, depuis plus de 4000 ans, les médecins chinois ont établi une cartographie des trajectoires énergétiques dans le corps, appelés méridiens. Toutefois, ces connaissances ont longtemps été totalement ignorées par la science occidentale. Finalement, ces réseaux énergétiques ont récemment été mesurés en laboratoire. Ils ont reçu le nom de système primo-vasculaire.

Les liens vers les études reconnues par les pairs

L’ACEP (Association for Comprehensive Energy Psychology) investit énormément d’efforts pour documenter et démontrer de façon scientifiquement valide et significative les effets de ces nouvelles approches. A cet effet, un document régulièrement remis à jour sur leur site répertorie les études principales. On parle ici notamment de 82 études ayant pour sujet la psychologie énergétique (dont fait partie l’EFT), dont 43 sont des essais contrôlés randomisés. Au terme de ces analyses, 98% de ces études montrent que ces méthodes sont efficaces. De plus, 4 méta-analyses ont été publiées, qui elles aussi concluent à des effets significatifs.

En plus du lien ci-dessus, je me propose d’ajouter aussi, au fur et à mesure, les résultats des recherches et découvertes dont j’aurai connaissance au fil du temps, plus particulièrement en français. Bien évidemment, ces références sont loin d’être exhaustives. Actuellement, il existe des milliers de recherches allant dans ce sens. Pour certains sujets, j’ai aussi ajouté des vidéos. Voici donc quelques liens :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*